Home Infos pratiques Punaises et punaises de lit : l’invasion continue à Grenoble !

Punaises et punaises de lit : l’invasion continue à Grenoble !

625
0
SHARE

Cimex Lectularius. Si ce nom ne vous dit rien, vous connaissez certainement celle qui le porte sous son appellation moins contrôlée : la punaise de lit.

Quant à la punaise classique, marron et verte, elle a connu un regain de forme à Grenoble avec les chaleurs inhabituelles de l’automne. Depuis lors, tous ces insectes certes inoffensifs pullulent, dérangent et démangent…

On fait le point sur les bonnes façons de s’en débarrasser avant le retour des beaux jours.

Les punaises ont envahi l’Isère

Elle ne mesure pas plus de 5 millimètres à l’âge adulte mais elle fait beaucoup parler d’elle depuis quelques temps. Beaucoup trop. La punaise de lit était encore, il y a peu, un mauvais souvenir.

On n’en avait plus vu depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale et voilà que, depuis le début des années 2010, la Cimex Lectularius est de retour. Plus au moins virulent et envahissant selon les crus, l’indésirable parasite revient en force depuis l’automne 2018.

A l’heure où blattes et cafards sont sous contrôle, voilà que l’on se met à redouter une nouvelle bestiole peu sympathique. D’autant que celle-ci se glisse dans l’intimité de votre lit et pique durant la nuit, pour se nourrir de votre sang.

Ceci dit, passé la répugnance, il faut vous rassurer, la punaise de lit est sans danger pour votre santé et ne véhicule pas de maladie.

Les conditions météo exceptionnelles favorisent sa reproduction. Comme elles favorisent celle de la punaise verte et marron qui s’est installée partout dans l’agglomération grenobloise depuis l’automne 2018.

Avec son vol sonore et l’odeur nauséabonde qu’elle dégage quand on l’écrase, cette très lointaine cousine de la punaise de lit a envahi les maisons et les appartements pour trouver un coin propice à l’hibernation. Par chance, elle est toute aussi inoffensive.

Comment se débarrasser des punaises ?

Pour être tout à fait exact, il convient tout de même de signaler quelques cas de chocs anaphylactiques sur des enfants en bas âge. Mais c’était suite à des milliers de piqûres de punaises de lit. Si les cas sont rares, ils justifient, en plus de la gêne occasionnée par ces insectes, que l’on prenne des mesures.

Des professionnels comme www.antipunaises.fr ne comptent plus leurs interventions, autant chez les particuliers que chez certains professionnels comme les hôteliers, les loueurs ou encore les centres de vacances. En effet, l’invasion des punaises, qu’elles soient de lit ou classiques, n’est en rien relative à l’état de propreté du lieu où les parasites s’installent.

Se munir d’un insecticide adapté lorsqu’on dort dans un hôtel d’une zone infectée est aussi bien utile car les insectes pondent leurs larves dans les bagages… Et vous pouvez avoir ensuite le plaisir d’introduire vous-même les punaises chez vous à votre retour !

Pour les punaises vertes et marron, il convient de les saisir avec délicatesse mais jamais trop serrer fort, sinon elles émettent leur mauvaise odeur. Ou vous pouvez aussi les obliger à se positionner sur un support que vous agitez ensuite au dehors de chez vous.