Home Infos pratiques Je monte ma boite en Isère : que faut-il savoir ?

Je monte ma boite en Isère : que faut-il savoir ?

304
0
SHARE

La création de votre entreprise est une étape décisive dans votre projet professionnel.

Après des mois de préparation, autant sur le plan du concept que du budget, voici l’aboutissement et ce n’est pas toujours facile.

Les choix que vous devez faire au moment des formalités administratives de création ou de reprise d’entreprise sont capitaux pour votre avenir. Voici tout ce qu’il vous faut savoir pour être certain de réussir.

Micro-entrepreneur ou société ?

En premier lieu, il vous faut choisir la forme juridique de votre entreprise. Ce choix doit se faire autant sur des critères personnels, comme votre situation professionnelle et votre situation fiscale, que sur des critères généraux comme le secteur d’activité. A ce sujet, servez-vous des données clés du département : elles vous permettront de mieux dimensionner votre projet d’entreprise en Isère.

Afin d’être porteurs de projets de création, les services de l’Etat permettent au micro-entrepreneur de réaliser la totalité de leurs démarches via le site Guichet-entreprises.

Quant à la création d’une société, elle est bien sûr plus complexe et plus lourde administrativement. SARL avec création d’activité, EURL, SAS, SASU ou SNC ? Votre choix doit être fait en vous renseignant auprès des services compétents de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Grenoble

Connaitre le monde de l’entreprise en Isère

Notre département est différent des autres en matière d’entreprenariat, d’emplois et d’économie. Grenoble et sa technopole servent de fer de lance à toute la région.

Ils dynamisent de nombreux secteurs. Votre entreprise va donc bénéficier de ce contexte spécifiquement isérois.

Pour bien en mesurer tout l’apport, lisez ce compte-rendu de l’Agence d’études et de promotion de l’Isère. Il vous permettra de mieux appréhender le contexte économique dans lequel votre entreprise va s’insérer, croitre et prospérer.

Ce contexte concerne aussi bien le département que toute la région Auvergne-Rhône-Alpes, qui bénéficie également de cette situation particulière.

Devez-vous louer ou acheter les locaux de votre entreprise ?

La propriété des locaux vous assure une stabilité indéniable et appréciable. Le statut des baux de commerce confère cependant au locataire une garantie de maintien dans les lieux, grâce notamment à sa durée minimale de 9 ans ainsi qu’au droit au renouvellement à l’expiration.

Cependant le locataire doit obtenir l’accord du propriétaire pour réaliser des travaux ou s’il souhaite changer d’activité.

Et si votre établissement financier exige une caution ?

Dans le volet budgétaire de votre projet, vous avez certainement dû vous porter caution pour obtenir un crédit, voire un découvert autorisé.

Cette démarche simple et apparemment anodine doit cependant être mesurée dans toutes ses dimensions et conséquences. Car la caution que vous avez engagée concerne l’intégralité de votre patrimoine. C’est-à-dire qu’elle porte également sur vos biens privés. Ce qui inclut les biens de votre conjoint dans certains cas, notamment le régime de la communauté.

Il faut à ce titre souscrire en tant que chef d’entreprise une assurance décès. Celle-ci évitera à vos ayants-droit de se trouver engagés de par la succession sur leurs propres biens personnels. Et de devoir honorer les dettes souscrites, si l’entreprise n’était pas en mesure de le faire.

Attention enfin, car si vous deviez céder votre entreprise, l’engagement de caution ne disparait pas pour autant et vous êtes toujours tenu à l’égard du partenaire financier de l’entreprise.