Home Non classé La fièvre du jeu en Isère

La fièvre du jeu en Isère

476
0
SHARE

Les machines à sous, indiscutable classique des casinos

Le jeu a toujours été un des propres de l’homme, et ce, depuis plusieurs siècles. Ce besoin de s’affronter à coups de dés ou de cartes, pour le plaisir de se mesurer à des amis ou pour tenter de gagner quelques sous, remonte jusqu’à l’Antiquité. Il n’est donc pas étonnant que l’Isère n’échappe pas à cette mode, qui s’est de nouveau redéveloppée dans les années 2010, notamment suite au boom du poker en ligne. Car ici, on ne parle pas de jeux de société ou de jeux à gratter, mais bien de jeux de casino, les mêmes qui attirent chaque année des millions de touristes à Las Vegas. Grâce à la présence de 3 casinos sur son territoire, mais aussi à l’existence de plusieurs clubs de poker, l’Isère est un terrain privilégié pour les joueurs de tout bord.

Un exploit qui change tout

Mais si, aujourd’hui, les casinos, et notamment le poker, ont grandement la cote à Grenoble, c’est avant tout dû à un évènement qui s’est déroulé aux Etats-Unis, en 2003. Car c’est cette année qu’un illustre inconnu, Chris Moneymaker le bien-nommé, a remporté la table finale des World Series of Poker face à tout un tas de professionnels. Il s’était qualifié pour le tournoi suite à un satellite sur Internet où il n’avait eu besoin de dépenser que quelques dizaines de dollars pour y participer. Au final, il a remporté plus de 2,5 millions de dollars. C’est suite à cette victoire inattendue que la folie du poker s’est emballée outre-Atlantique.

Il aura fallu attendre plusieurs années pour que celle-ci trouve son chemin jusqu’en Europe, le temps pour les gouvernements d’établir des lois plus conciliantes avec les sites de jeux d’argent en ligne, qui jusqu’à présent avaient été extrêmement encadrés. En France, c’est en 2010 que la loi évolue et permet l’apparition des sites de poker en ligne, alors qu’avant seuls la Française des Jeux et le PMU proposaient des jeux où de l’argent pouvait être gagné. Un peu plus tard, la législation sera aussi moins sévère pour les clubs de poker et les cercles de jeux qui sont de nouveau autorisés et qui devraient grandement croître en nombre au cours de la prochaine décennie.

Le poker comme fer de lance

En Isère, plusieurs associations se sont créées autour du poker et organisent chacune leurs propres tournois et évènements, dans la droite lignée du Winamax Poker Tour dont une étape s’était tenue à Grenoble en 2011. Il y a par exemple Toons Poker, sur la commune de La Verpillière, ou Le Push, dans le Grésivaudan. Une des plus actives actuellement est Linipok, un nom raccourci pour la Ligue Nord-Isère de Poker. Créée en 2007, cette ligue avait pour but initial de permettre à un groupe d’amis de se retrouver ensemble pour des parties en ligne. Puis l’association s’est progressivement développée jusqu’à son statut actuel, organisant plusieurs évènements majeurs par an, et notamment un Freeroll et un Winamax Live, ainsi que des tournois hebdomadaires à l’ambiance conviviale. Dans toutes ces structures comme dans le reste du monde et dans les plus grands tournois de la planète, c’est suivant les règles du Texas Hold’em que le poker se pratique en Isère.


Le poker est LE jeu du 21ème siècle

Les casinos comme valeur sûre

Mais avant que ces petites associations fassent leur apparition, il était aussi possible de jouer au poker en Isère, mais aussi au blackjack, à la roulette ou aux machines à sous, les autres jeux emblématiques du casino, dans les 3 établissements de jeu du département. Le plus connu d’entre eux est peut-être le Casino de Villard-de-Lans. Ouvert 7 jours sur 7, cet établissement propose notamment plus de 50 machines à sous, certaines traditionnelles et d’autres plus modernes, permettant par exemple de jouer à la roulette électronique ou au poker virtuel. Parmi les jeux de cartes en réel, c’est le blackjack qui a l’honneur du casino, avec une mise minimale de 2 euros. Le casino est aussi réputé pour son restaurant, La Caverne Gourmande, offrant aux joueurs des plats de gourmet pour se remettre de leurs émotions.

Autre casino fameux d’Isère est bien sûr le Casino JOA d’Uriage. Situé à seulement 20 minutes de Grenoble, il est à la fois le plus grand et le plus proche des casinos pour les habitants de la capitale iséroise. Il est donc logiquement le plus populaire et le plus fréquenté. Profitant du savoir-faire de la maison JOA, qui compte un nombre impressionnant de casinos en France, celui d’Uriage offre logiquement un catalogue complet de jeux, avec déjà plus de 170 machines à sous. Le poker, le blackjack, la roulette et la roulette électronique sont également au rendez-vous, ainsi qu’une salle qu’il est possible de louer pour l’organisation d’un séminaire ou d’un gala, afin de sortir en groupe au casino. Dans une ambiance très lounge, le Casino JOA d’Uriage propose aussi un restaurant et un bar pour se restaurer ou se désaltérer.

Enfin, il ne faut pas oublier le Casino d’Allevard, le plus petit de tous mais celui au plus grand charme. A la fois hôtel, restaurant, terrasse et casino, le Casino d’Allevard est le lieu idéal pour passer un week-end dans cette petite station balnéaire. En plus de 25 machines à sous et de tables pour jouer au blackjack ou à la roulette, il est aussi le seul endroit où jouer au jeu traditionnel de la boule.