Home Loisirs À Grenoble, le saut à l’élastique garantit des sensations fortes

À Grenoble, le saut à l’élastique garantit des sensations fortes

1043
0
SHARE

Les adeptes de sports extrêmes seront ravis de découvrir le saut à l’élastique notamment lorsqu’il se pratique à Grenoble. Plusieurs spots sont à disposition, ils proposent tous des sensations fortes et une grande liberté.

L’originalité d’un saut à l’élastique depuis une grue

Cette pratique est ancienne, car elle puise ses origines chez les Vanuatu dans l’Océan Pacifique. Les jeunes hommes qui doivent subir un rite de passage sont contraints de sauter d’un bambou, dont la hauteur atteint 25 mètres. Cette activité s’est largement démocratisée, elle peut être pratiquée à Grenoble, où deux concepts sont proposés. Le premier est sans doute le plus impressionnant, car il s’effectue depuis une grue. Cette dernière n’est pas forcément installée dans cette ville, car les accompagnateurs sont susceptibles de se déplacer en Europe et en France. Les sensations apportées sont décuplées puisque la liberté offerte est extrême.

Les 103 mètres du pont de Ponsonnas sont à couper le souffle

Pour garantir un maximum de sécurité, plusieurs étapes sont nécessaires que ce soit pour le matériel ou l’aménagement du site. Toutes les précautions sont prises pour que le plaisir soit au rendez-vous dans des conditions optimales. Bien sûr, les spots se situent surtout en plein air et loin des habitations et des immeubles. En parallèle, le saut à l’élastique à Grenoble peut se dérouler au pont de Ponsonnas. Les adeptes de sports extrêmes le connaissent sans doute puisqu’il est le premier centre d’Europe spécialisé dans ce domaine.

Avec une hauteur de 103 mètres, ce spot est le plus fréquenté par les amateurs et les experts du milieu, même si ce n’est pas le plus haut. La situation est exceptionnelle grâce à une implantation dans un environnement naturel. À proximité, les participants ont un bar, une terrasse, une salle de projection et l’ensemble des services sont proposés dans un chalet en bois de 100 m² parfaitement intégré.

Aucune condition physique particulière n’est demandée

Le saut à l’élastique demande une bonne dose de courage, car la peur est au rendez-vous. Lorsque cette dernière est surmontée, c’est un immense bonheur qui envahit tout l’organisme notamment pendant les rebonds. Il n’y a pas d’âge pour pratiquer cette activité, car un homme de 81 ans a décidé de célébrer sa greffe du cœur d’une façon originale. Il a donc sauté de 38 mètres pour fêter les 15 ans de l’intégration de ce nouvel organe. Pour ce sport, aucun entraînement physique n’est demandé, mais il faudra avoir le courage de s’élancer.